Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Les logements de la mobilité (XVIIe-XXIe siècle)

Les logements de la mobilité (XVIIe-XXIe siècle)

Canepari Eleonora, Regnard Céline (dir.)

Collection L'atelier méditerranéen, Karthala-MMSH, 2018, 316 pages, ISBN - 978-2-8111-2517-2. 

Lire l'introduction [Format Pdf]


La question du logement des populations mobiles du xviie siècle à nos jours est au centre de cet ouvrage. En portant la focale sur ces lieux-carrefours qui sont les « logements de la mobilité », ce livre entend étudier les modes d'habiter comme autant d'expressions de la mobilité. Les contributions réunies s'intéressent donc davantage à la production de ces lieux, à leurs formes et à leurs fonctions, qu'à une étude des structures d'accueil étatiques ou municipales des populations mobiles. L'accent est mis sur le rôle des individus dans l'espace – urbain ou rural, indépendamment de la durée de leur passage, dans une perspective au ras du sol. Ainsi, les garnis, les bidonvilles, les caravanes, les hôtels meublés, les gourbis, les camps de transit, les squats, les auberges, les fondouks, les tentes, les abris ou encore les bains-douches sont le produit d'une diversité de façons d'habiter la mobilité, de par leurs structures architecturales et les relations sociales qui s'y tissent. L'examen de ces lieux, formes et conditions de vie vient enrichir une histoire des populations mobiles dans la longue durée.

 

Sommaire

Introduction – Eleonora Canepari, Céline Regnard

Partie 1 – Logeurs et logés

Jean-Baptiste Xambo, Habitat temporaire et ressources locales. Les locataires « à la nuit » du quartier des Grands Carmes (Marseille, 1756-1768)

Anna Badino, « Je devais laver le linge pour tout le monde… » Hospitalité et cohabitation dans l'expérience des femmes et des enfants : le cas des migrations dans les années 1960 à Turin

Riadh Ben Khalifa, Aux marges de la ville de Nice : aspects de la précarité des Maghrébins dans le bidonville de la Digue des Français (1969-1976)

Béatrice Mésini, Les Roms s'acampent sur le carreau de la mine : transit, translation et transition résidentielle (2012-2017)

Partie 2 – Du logement aux territoires

Céline Regnard, Du pont du bateau à l'hôtel pour émigrants. Les Syriens en transit à Marseille entre habitat et habiter (1887-1913)

Beya Abidi-Belhadj, Mobilité et aménagement de l'habitat rural dans la plaine de la basse vallée de la Medjerda, Tunisie (xixexxe siècles)

Luca Salmieri, Filippo Orsini, La mer ne baigne pas Domitia ». Les logements temporaires dans le territoire délaissé de Naples

Massimiliano Crisci, Silvia Lucciarini, D'une précarisation à l'autre. Mobilité résidentielle et politiques du logement à Rome

Morgane Dujmovic, Entre passage et ancrage : les logiques territoriales des « camps de transit » en Croatie

Partie 3 – Structures plurielles

Eleonora Canepari, À la croisée des chemins. Les auberges de la campagne romaine (xviie-xviiie siècles)

Assia Touarigt Belkhodja, Reconstitution de quatre fondouks (funduq-s) algérois de la période ottomane : les archives militaires françaises à l'épreuve de l'« archéologie du disparu »

Dhaker Sila, Les fondouks de Tunis aux xviie et xviiie siècles

Claire Lévy-Vroelant, Les bains-douches parisiens des années 1920 à nos jours : de l'annexe du logement à l'aménité éphémère

Julie Chapon, Mobilités et habitat non ordinaire entre Montpellier et les Cévennes