Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Projet de traduction de BD et rédaction d’un ouvrage de traductologie de la BD

​​ Programme de recherches externes 2020

Projet de traduction de BD et rédaction d’un ouvrage de traductologie de la BD


Responsable : Sophie Saffi (PR, CAER, AMU) 


Contacts : Contact : sophie.saffi@univ-amu.f

En r​aison de la crise sanitaire du #Covid19, les dates des journées d'étude seront définies vers la fin mai. Le travail de traduction et d'échange se poursuivent normalement en ligne.​​


Présentation​​

La traduction d'une BD française traduction multilingue de la BD papier De plomb et de sang de Seif Eddine Nechi et d'une BD italienne Charlotte Salomon. I colori dell' anima constituent l'objet central de ce programme en lien avec les travaux sur le roman graphique qui occupe, ces dernières années, une place importante dans les travaux de l'axe de Linguistique comparée des langues romanes (LICOLAR) du Centre Aixois d'Études Romanes (CAER) d'Aix Marseille Université.

Il s'agit d'abord de définir les principes de traduction de la bande dessinée et les compétences requises, à travers la confrontation du même exercice de traduction effectué dans plus de 24 langues et en comparant cet exercice à celui de sous-titrage (réalisation du lettrage dans les diverses langues, qui doit respecter l'espace spatio-topique propre aux bulles originales).

​Objectifs

Le projet de traduction multilingue de la BD papier De plomb et de sang produite dans le cadre du projet History Boards s'inscrit dans la poursuite des collaborations avec les partenaires de ce projet Europe Creative. De même, la traduction du roman graphique italien Charlotte Salomon. I colori dell' anima poursuit les collaborations avec l'éditeur BeccoGiallo et la scénariste Ilaria Ferramosca (JE 2016, colloque LICOLAR 2017).

L'objectif de traduction du projet vise à définir les principes et les compétences requises pour la traduction de bandes dessinées. Il s'agit de démontrer à quel point les stratégies mises en œuvre pour traduire une bande dessinée font appel, d'une part, aux connaissances biculturelles nécessaires à la compréhension du texte original et d'autre part, à la créativité de réexpression ou « créativité traductionnelle »

Il s'agit de définir les principes de traduction de la bande dessinée et les compétences requises. Démontrer que les stratégies mises en œuvre pour traduire une bande dessinée font appel aux connaissances biculturelles nécessaires à la compréhension du texte original et à la créativité de réexpression.

Le projet d'un glossaire multilingue pour chaque ouvrage traduit accompagne les étapes de traduction, impliquant une réflexion collective sur les notions abordées avec des historiens et des civilisationnistes en fonction du contenu traduit. Mais une mise en ligne de quelques planches traduites de chacune des BD dans les différentes langues comme incitation à l'achat de la bd papier (si BD publiée) sera nécessaire.

Le travail de collaboration et de confrontation des résultats se déroulera continuellement à distance sur une plateforme.

Enfin, un ouvrage collectif de traductologie dédié à la bande dessinée sera publié à l'issu de ce travail.

Langues ciblées : anglais, allemand, espagnol, français, grec moderne, italien, (néo) latin, arabe, arménien occidental, arabe (marocain et tunisien), bulgare, turc, berbère, persan, polonais, hongrois, russe, slovaque, tchèque, portugais Brésil, portugais Portugal, provençal, roumain, vietnamien, hindi, chinois, coréen.​

Partenatiat​

Partenair​es nationaux

  • INALCO : Langues'O
  • Institut de Traducteurs, d'Interprètes et de Relations Internationales de l'Université de Strasbourg
  • Made in La Boate, Edition numérique, Marseille, France
  • Fondation du Camp des Milles, Aix-en-Provence, France
  • École nationale d'administration ITEM-CNRS

Parte​​​naires internationaux

  • Lycée Kram de Tunis, Tunisie
  • Universidad de Malaga, Espagne
  • Universidade de Coimbra, Portugal
  • Université Comenius de Bratislava, Slovaquie
  • Université de Cluj-Napoca, Roumanie
  • Université de Lund, Suède
  • Université des Postes et Communications de Nankin, Chine
  • Université de Naples L'Orientale, Italie
  • Université de New Delhi, Inde
  • Université de Palerme, Italie
  • Université des Sciences Sociales et Humaines de Hanoi, Vietnam
  • Université de Szeged, Hongrie
  • Université de Téhéran, Iran
  • Université de Thessalonique, Grèce
  • Université de Varsovie, Pologne
  • Université de Veliko Tarnovo, Bulgarie
  • Université d'Heidelberg, Allemagne
  • Université d'Oradea, Roumanie
  • Université Fédérale de Rio de Janeiro, Brésil
  • Apollonia Editions, Tunis, Tunisie
  • Beccogiallo Edizioni, Padoue, Italie​

Autres particip​​​ants

Programme Échanges développé par AMU avec des partenaires internationaux mobilité à l'étranger.

  • IRASIA Institut de recherches asiatiques
  • LERMA Laboratoire d'Études et de Recherche sur le Monde Anglophone
  • Laboratoires MMSH : USR3125, IMAF, IREMAM

Stratégies et p​​​erspectives  

La traduction d'un BD française (Seif Eddine Nechi, De Plomb et de sang, Aix Marseille Université/Europe Creative, 2020) et de la BD italienne (Ilaria Ferramosca, Gian Marco De Francisco, Charlotte Salomon, i colori dell'anima, Padova, Beccogiallo, 2019) sera réalisée permettront de définir les principes de traduction de la bande dessinée et les compétences requises, à travers la confrontation du même exercice de traduction effectué dans plus de 25 langues. Cependant, le projet n'implique pas des théoriciens mais confronte une même expérience de traduction vécue.

La BD italienne sera préalablement traduite en français et la langue de travail du collectif des traducteurs sera le français.

Cette comparaison impliquera également la prise en compte des restrictions spatiales imposées par la présence de bulles de mots.

Ail s'agira d'évaluer à quel point les stratégies mises en œuvre pour traduire une bande dessinée font appel aux connaissances biculturelles nécessaires à la compréhension du texte original et de définir les principes de traduction de la bande dessinée et les compétences requises, chaque membre du collectif de traduction observera sa confrontation, comparera ses solutions de traduction à celles des autres langues du collectif dans le cadre d'échanges réguliers sur la plateforme dédiée et dans le cadre de deux journées d'Études

Le travail de collaboration et de confrontation des résultats se déroulera à distance sur une plateforme dédiée sécurisée AMUbox/only office qui permet l'édition simultanée de documents à plusieurs contributeurs (AMU et/ou extérieurs) avec versioning.

Quelques planches traduites seront mises en ligne sur le site de la MMSH et le site du projet History Boards. Elles pourront éventuellement être hébergées par le site de Beccogiallo.

Les plateformes de la MMSH seront également investies dès que les supports auront été finalisés (Cinumed : Cité numérique de la Méditerranée).