Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

De la diversité des pratiques numériques en archéologie et en histoire

Article publié par : S. Laurens / MMSH / 30/01/2018 - Source : S. Satre (LAMPEA) - Modifié le 19 /02/2018 (source : S. Renault).



Séminaire inter-laboratoires CCJ / LAMPEA / TELEMMe / IRAA

De la Diversité des pratiques numériques en archéologie et en histoire

Usage de la 3D en archéologie et en histoire


Mardi 20 février 2018 - 10:00 -12:30 - Salle 3 - MMSH - La séance est reportée au 15 mars  2018 de 14h à 17h

Programme

Pierre Poveda et Vincent Dumas( CCJ)

Usage de la 3D en archéologie navale

Le Centre Camille Jullian développe depuis près de quarante ans une véritable expertise en terme d’étude et de restitution des épaves antiques de Méditerranée.
Pour cela, les chercheurs et ingénieurs ont développé au cours des dernières décennies une méthode complète basée notamment sur la réalisation de maquettes d’étude permettant d’étudier au mieux les vestiges de navires. Depuis une quinzaine d’année la discipline s’accompagne d’un renouvellement des outils : la démocratisation de la modélisation 3D et la multiplication des relevés numériques ont modifié en profondeur le processus sans pour autant en changer la philosophie. En revanche, ces nouveaux outils ont permis d’enrichir l’analyse archéologique à travers l’apparition de nouveaux axes de recherche.

Du relevé jusqu’à la simulation du comportement à la mer des navires, c’est tout un processus innovant et unique qui sera présenté ici.

Pierre Magniez, Stéphane Renault, Julien Salvayre (LAMPEA)

Ostéothèque 3D. Outil d’analyses comparées pour l’enseignement et la recherche

La collection ostéologique du LAMPEA est un élément de base du pôle d’Archéozoologie et de Paléontologie Quaternaire (Faun’Aix) du laboratoire, exploitée pour la Formation et la Recherche. Elle regroupe plus de 450 spécimens représentés par des squelettes entiers, ou des lots composites, ou seulement le crâne. Elle est composée essentiellement de spécimens de Vertébrés terrestres (ostéothèque) ainsi que d’une série d’ossements portant des marques s.l. et/ou des fractures particulières (taphothèque). Certains lots incluent des formes fossiles (ex. renne, ours des cavernes, thar, en général de dépôts remaniés). Enfin quelques spécimens se rapportent aux poissons, oiseaux, lagomorphes, rongeurs et reptiles.

Le séminaire propose de présenter le projet qui repose sur le développement d’une interface numérique à partir des descripteurs retenus pour exposer et valoriser une collection de référence d’ossements actuels et fossiles européens et africains sous la forme de modèles 3D obtenus selon différents procédés d’acquisition (numérisation 3D ou photogrammétrie). Cet outil numérique ouvert sera accessible à des fins de Recherche (référentiel) et d’Enseignement (pédagogie et manipulation). In fine l’objectif est de proposer des alignements vers d’autres référentiels existants pour établir un réseau des ressources disponibles dans le cloud (LOD).

Responsables scientifiques du séminaire inter-laboratoires

Nathalie André (IRAA), Bruno Baudouin (CCJ), Eric Carroll (TELEMMe), Delphine Cavallo (TELEMMe), Blandine Nouvel (CCJ), Stéphane Renault (LAMPEA), Stéphanie Satre (CCJ)