Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Rencontre Cinéma Recherche : Genre Images et crise ... "Happily ever after"

GenderMed_A5_091017_web.jpg

Dans le cadre du réseau thématique GENDERMED et dans le cadre des 20 ans de la MMSH

En partenariat avec le Mucem et FFM

Rencontre Cinéma Recherche

Lundi 9 octobre 2017, 9h30-18h - Mucem - Marseille


Genre, images et crise … « Happily ever after »

Une journée de rencontre autour du film « Happily Ever After »,

coorganisée par : GENDERMED (réseau thématique de la MMSH, AMU/CNRS) - Mucem - FFM







Télécharger l'affiche et le flyer-programme

Affiche_Gendermed_JE_091402017_NOUVEAU_.pdf

GenderMed_A5_091017_IMP_nouveau.pdf


Programme

9h30 Ouverture de la journée

Randi Deguilhem, CNRS Directrice de Recherche, TELEMME-MMSH, AMU, GenderMed ; Yolande Padilla, Département de la recherche et de l'enseignement, Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée ; Nicola Schieweck, Films Femmes Méditerranée.

10h « Happily Ever After » Egypte 2016, de Nada Riyadh et Ayman El Amir, projection, 71'

Au cœur du chaos du « printemps arabe », la cinéaste Nada Riyadh tombe amoureuse d'Ayman. L'euphorie initiale fait place au doute, à l'anxiété et au reproche. Lorsqu'Ayman décide de quitter le pays en raison de la détérioration des conditions sociales et politiques, Nada ne peut se joindre à son départ. Cette histoire d'amour compliquée pose la question : reste-t-il de l'espoir en Egypte ?

11h30  « L'abrogation de l'article de la honte »,

Mounira Chapoutot-Remadi, historienne, professeure, Université de Tunis, membre de l'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts.

Le parlement tunisien a adopté le 26 juillet dernier la Loi organique sur l'élimination de la violence faite aux femmes, aboutissement d'une longue bataille entamée par les associations féministes il y a plus de vingt ans. En écho aux harcèlements et poids des tabous, abordés par le film, seront examinées les évolutions que comportent cette avancée historique, comme ses rebondissements potentiels dans la région et l'ouverture créée vers des revendications des nouvelles générations.

12h15  « Misogynes…pour toujours ? »

Nadia Mékouar-Hertzberg, professeure, Université de Pau et Pays de l'Adour, Département d'études ibériques, Laboratoire ARC Atlantique, Directrice de la Fédération de Recherche Espaces, Frontière, Métissages.

A travers la littérature, remarquable creuset de la misogynie persistante et véritable banque « d'images » et de significations à ce sujet, à partir de plusieurs auteur.e.s sera explorée la manière dont les textes véhiculent la détestation des femmes, les comportements, les relations misogyniques. Une crise de la misogynie est-elle possible ?

14h00  « Womanhood, An Egyptian Kaleidoscope »

Florie Bavard, réalisatrice et co-productrice

A partir de ce webdocumentaire, tourné au Caire en 2015, des femmes égyptiennes, confrontées à la question du genre par leur activité sociale, donnent leur « vision du monde » à travers 75 mots clés. Les séquences sélectionnées ici témoignent de l'articulation entre mémoire collective et expérience individuelle, au cœur de l'espace public et dans un contexte de bouleversement social.

14h45  « Révolution et clivage générationnel »

Belkacem Benzenine, chercheur au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle, Oran

Les rapports sociaux de sexe sont déterminants de la vie sociale. A travers les « printemps arabes », se sont fait jour deux conceptions différentes de la situation révolutionnaire. Ce clivage reflète des différences de position, voire de conviction, quant aux objectifs mêmes de la « révolution » et éprouve l'impact des rapports générationnels sur le devenir de la « révolution ».

 15h45  Table ronde  « Stratégies, égalités, parcours »

 animée par Nadia Mékouar-Hertzberg

Dans la diversité des parcours, se développent des stratégies vers l'égalité. Enrichie de deux contributions nouvelles et de la réaction des auteur.e.s du film, cette table-ronde engagera un échange entre l'ensemble des intervenant.e.s et avec le public.

Avec : Latifa El Bouhsini, professeure Institut National d'Action Sociale Tanger ; membre du bureau national de l'Ecole citoyenne des Etudes politiques

Julie Kretzschmar, metteuse en scène, directrice du festival « Les rencontres à l'échelle » Marseille (sous réserve), Rima Djahnine, artiste, Alger, Nada Riyadh et Ayman El Amir, auteur.e.s du film « Happily Ever After »  ... et l'ensemble des intervenant.e.s de la journée.