Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Céramopôle

Programmes transversaux​

Céramopôle

Responsables :  Michel Bonifay (CCJ), Véronique François (LA3M) & Annabelle Gallin (LAMPEA).


La céramique, matériau pérenne retrouvé en grande quantité sur la plupart des chantiers de fouilles du pourtour méditerranéen, constitue un document de tout premier ordre pour l’archéologue et l’historien, par les informations qu’elle apporte sur la chronologie, le commerce et la société ainsi que sur les transferts de savoir-faire. Les laboratoires de la MMSH possèdent un vaste potentiel de compétences en la matière, sur des périodes chronologiques variées — le Néolithique, l’Age du Bronze, l’Age du Fer, l’Antiquité gréco-romaine, l’Antiquité tardive, le Moyen Age occidental et oriental, les périodes moderne et ottomane — et sur une aire géographique très vaste — Europe du Sud, Afrique du Nord et sub-saharienne, Méditerranée orientale et mer Noire. Avec le Céramopôle, « l’école céramologique aixoise », déjà bien insérée dans les réseaux nationaux et internationaux, se dote d’un cadre institutionnel fort.

Le Céramopôle a une triple vocation :

  • une réflexion dans le cadre de rencontres rassemblant des spécialistes de la céramique autour de questions archéologiques et historiques ;
  • le positionnement unitaire des céramologues de la MMSH face aux grands projets internationaux d’encyclopédies numériques sur la céramique ;
  • la formation des étudiants aux méthodes de la céramologie, en association avec l’Ecole doctorale 355 « Espaces, Cultures, Sociétés».

1. Atelier de réflexion

L’atelier de réflexion du Céramopôle se donne pour objectif de confronter les méthodes de travail des céramologues préhistoriens, antiquisants et médiévistes, de proposer de nouveaux axes de recherche et de tester de nouveaux outils. Cette démarche comporte également un potentiel d’ouverture vers d’autres secteurs disciplinaires (histoire, économie, ethnologie, anthropologie) dont des représentants seront invités à participer aux séances de travail. Dans ce cadre, un certain nombre de rencontres ont déjà eu lieu  sur les thèmes suivants : Echantillonnage de la culture matérielle céramique ; Méthodes d’enregistrement et bases de données ; Quantification des céramiques : problèmes théoriques et applications ; Du calque à la planche : confrontation des méthodes de dessin ; Du bon usage de l’archéométrie : besoins, méthodes et limites ; Encyclopédies céramologiques en ligne.

2. Projet d’encyclopédie en ligne des céramiques en Méditerranée

Au plan international, depuis plus de trente ans, les études céramologiques ont généré un accroissement exponentiel des connaissances, réalisé sans véritable coordination. Jamais la discipline ne s’est trouvée confrontée à une telle masse de données dispersée dans autant de publications différentes et difficiles à assimiler et à évaluer tant par les historiens que par les céramologues. Cette situation handicape l’ensemble de la discipline archéologique dans la mesure où il devient de plus en plus ardu d’utiliser la céramique pour dater les monuments, reconstruire des courants commerciaux ou interpréter un contexte social. Face à cette situation, la coopération internationale s’est renforcée en vue de permettre la réalisation d’une encyclopédie internationale regroupant les projets issus de différentes universités européennes et américaines. Alors qu’un certain nombre d’équipes ont déjà mis en place leur propre logiciel, le Céramopôle a développé à son tour, en 2010-2011, financé sur un projet PEPS du CNRS, un Prototype d’Encyclopédie Céramologique en Ligne dont la maquette v1 est consultable sur le site : http://www.pecl.fr.

3. Formation

Au-delà de l’enseignement assuré dans les cursus d’archéologie de l’Université de Provence, le Céramopôle intervient à deux niveaux dans la formation des étudiants de Master de Doctorat.

— Le Céramopôle propose en collaboration avec l’Ecole doctorale 355 « Espaces, Cultures, Sociétés » une formation destinée aux étudiants de master et de doctorat souhaitant s’initier ou se perfectionner à la céramologie. Son but est de fournir un socle de connaissances pratiques. Les programmes de cet Atelier de Céramologie sont consultables sur le site du Céramopôle : http://ceramopole.mmsh.univ-aix.fr/Pages/Default.aspx

— D’autre part, le Céramopôle organise des écoles thématiques. Il a accueilli, en 2011, la 4th International Summer School « Roman Pottery in the Mediterranean : Production, Typology, Distribution » à la suite de celles organisées par l’Istituto per i Beni Culturali e Monumentali du CNR à Lecce (2005) et à Catane (2007), puis par l'Institut Català d'Arqueologia Clàssica à Tarragone (2009).

Partenaires (nationaux et internationaux)

Outre les partenaires régionaux habituels (SRA, DRASSM, INRAP, Services municipaux d’Aix-en-Provence, Fréjus et Nice, Musées de Quinson et d’Arles), auxquels appartiennent la plupart des chercheurs associés membres du Céramopôle, nous avons formalisé des contacts noués de longue date avec d’autres grands pôles de céramologie français et étrangers en collaborant avec les organismes suivants :

  • Archéologie et Archéométrie, UMR 5138 (MOM-Lyon) ;
  • Equip de Reçerc Arqueometric de la Universitat de Barcelone (ERAUB) ;
  • Istituto per i Beni Archeologici e Monumentali (IBAM / CNR, Catane) ;
  • Università degli Studi di Genova (DISTAV) ;
  • Università di Pisa.
Cette liste, non exhaustive, ne préjuge pas des contacts établis avec des collègues français et étrangers appartenant à d’autres institutions universitaires et de recherches.