Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

IMAPI | Immersion Musicale en Acoustique Patrimoniale Immersive

​​​​ Programme de recherches externes 2020

IMAPI | Immersion Musicale en Acoustique Patrimoniale Immersive


Responsable scientifique : Julien F​​errando, MCF, AMU​ ​


Mots-clefs : Musicologie, Archéo-acoustique, Polyphonies, Musiques Médiévales, Interprétation, Auralisation, Patrimoine, Acoustique, Environnement virtuel.​

 


Comprendre le geste musical patrimonial dans un environnement numérique

Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'archéo-acoustique, une tentative de recréation des ambiances historiques d'un lieu patrimonial majeur pour la musique de la région méditerranéenne : la chapelle pontificale du Palais des papes d'Avignon qui sera la « zone test » pendant 12 mois. Il s'agira d'interroger l'écoute musicienne patrimoniale du XIVe siècle à travers un corpus d'œuvres polyphoniques avignonnaises et de l'interpréter dans un environnement acoustique virtuel immersif. Le projet reposera sur la conception d'un dispositif numérique effectué sur la base d'un relevé 3D qui permettra de reproduire l'acoustique de la chapelle telle qu'elle « sonnait » à l'époque médiévale. Cette reproduction ne prétend en aucune manière reproduire à l'identique cette acoustique (ce qui du point de vue historique est impossible) mais d'explorer de nouvelles pistes de recherche sur les pratiques musicales historiquement informées et sur l'interaction entre le geste musicien et l'univers sonore virtuel avec lequel il entre en résonance.

Objectifs

IMAPI s'inscrit dans le cadre des humanités numériques et résulte de la coopération entre l'UMR PRISM (AMU-CNRS), l'UMR LAM (Institut d'Alembert Paris VI) et Avignon Tourisme (Palais des papes). La réalisation de différents modèles sonores 3D nous conduira à interroger la perception sensorielle des musiciens qui interprètent la musique médiévale patrimoniale dans une acoustique virtuelle reconstruite. Grâce à une étude musicologique, IMAPI visera à comprendre l'impact que pourrait avoir un environnement numérique sur le geste vocal produit par un ensemble de musique médiévale spécialisé dans ce répertoire. L'étude portera précisément sur :

- Un extrait de messe polyphonique au temps de Clément VI. Le motet politique dédicacé à Clément VI, Petre Clemens / Lugentium siccentur / Non est inventus.

- Un corpus d'œuvres musicales politiques telles que les motets issus des manuscrits d'Ivréa ms 115 et 16bis du trésor d'Apt.

​Le choix de ces œuvres polyphoniques concerne des productions qui, à l'époque de leur création, étaient destinées à une diffusion dans un espace où l'acoustique permettait la compréhension des textes. Dans la mesure où, désormais, l'occupation de l'espace dans l'édifice n'est plus le même, il sera donc nécessaire d'intégrer dans l'élaboration du dispositif virtuel les différences concernant le mobilier, les tentures sur les murs et les tapis au sol. Les reconstitutions menées en 2017 par la conservation du Palais des papes pour les tablettes histopad en réalité augmentée, ont permis d'établir des éléments précieux sur l'état de la chapelle clémentine à l'époque médiévale3 : le mobilier influençait très certainement l'acoustique qui devait être beaucoup moins réverbérante qu'aujourd'hui. La prise en compte de ces différences et de leur intégration dans le dispositif permettra de poser des hypothèses sur la façon dont ces pièces sonnaient et étaient interprétées à l'époque au sein des différents points d'écoute présents dans le lieu. Du point de vue de l'interprétation des corpus médiévaux, il s'agira de rechercher les conditions d'une interprétation historiquement juste à partir des avancées numériques actuelles.

Le regard musicologique se veut donc complémentaire aux études historiques et archéologiques effectuées sur le palais. Il permettrait, de surcroît, un regard singulier sur l'activité musicale polyphonique liturgique dans la cour papale.

IMAPI prolonge ainsi des recherches dans ce domaine, sur le temps long, en posant la question de la recréation des conditions d'écoute de l'époque et d'une reconstruction du geste musical induit par une modélisation artificielle. Ces nouvelles expériences pour le musicien-auditeur ouvriront des perspectives scientifiques innovantes, situées entre théorie et pratique. Par son interdisciplinarité, le projet IMAPI pourrait se décliner en différents modules de recherche (archéo-acoustique / musicologique / interprétation musicale / muséal) qui constitueraient un plus large projet et permettraient de candidater à des appels à projets nationaux et européens.

Un partenariat entre Arts, SHS, technologies acoustiques et virtuelles

Laboratoire principal PRISM : Perception, Représentations, Image, Son, Musique

​Domaine SHS

​Musicologue PRISM :

  • ​​Christine Esclapez PR PRISM, AMU-CNRS

Domaine acous​tique

  • Richard Kronland-Martinet DR CNRS, PRISM

Partenai​re patrimonial

  • Avignon Tourisme (Palais des papes) Jean-Paul Trinquier (Directeur Adjoint Développement)

Partenaire ​​musical

  • Ensemble Diabolus in Musica
  • Antoine Guerber, directeur artistique
  • Participant invité : Olivier Tourny, DR CNRS, ethnomusicologue.​

L'ensemble Diabolus in Musica, spécialisé dans l'interprétation de la musique médiévale, se prêtera au jeu de l'expérience virtuelle.

Une collaboration patrimoniale musicale inédite avec le Palais des papes d'Avignon. D'un point de vue historique et anthropologique, la musique qui accompagne le cérémonial papal à la cour de 1352 à 1362, se révèle être un moyen hautement subtil de « dire » la politique et d'affirmer la légitimité des pontifes sur le siège avignonnais.

IMAPI s'inscrit dans le contexte acoustique de la chapelle pontificale (Chapelle clémentine), ainsi que dans celui des répertoires grégoriens et des psalmodies interprétés dans la chapelle privée Saint-Martial.

IMAPI utilisera les nouveaux dispositifs technologiques et numériques pour comprendre l'œuvre dans son contexte anthropologique de création. Les expériences des musiciens mêlées aux différentes étapes du projet permettront de créer des propositions d'interprétations encore inédites. L'expérience de l'immersion est donc primordiale pour recréer ces espaces oubliés. Dans cet environnement expérimental spécifique, les interprètes produiront un travail de restitution d'œuvres médiévales en lien avec le corpus interprété dans la chapelle papale d'Avignon autour de 1362 (année de l'inauguration de l'édifice) dans la chapelle Saint-Martial.

IMAPI permettra aux interprètes de vivre une expérience nouvelle du sonore et de poser la question inédite de la restitution d'une écoute patrimoniale. Cela conduira à induire de nouveaux modes de diffusion qui pourraient déboucher sur de futurs concerts de musique médiévale insérés dans une acoustique patrimoniale en immersion 3D.

Pratiques comparées : dans le Palais des papes d'Avignon et en laboratoire

Trois lieux majeurs :

Lieu 1 : la grande Chapelle pour les répertoires polyphoniques,

Lieu 2 : les petites chapelles couvertes de fresques, pour la monodie et les messes privées,

Lieu 3 : le dispositif virtuel (PRISM, Marseille).

Le protocole consiste à confronter l'ensemble Diabolus aux conditions acoustiques actuelle de la grande Chapelle et des petites chapelles puis à l'immerger in situ dans l'espace patrimonial et historique virtuel reconstitué en laboratoire. L'expérimentation consiste à étudier, en filmant et en enregistrant, l'évolution du geste musical des chanteurs, indépendamment et dans le groupe, entre les différentes situations d'interprétation. L'image permettra de saisir le positionnement des chanteurs et de pouvoir étudier l'évolution de celui-ci : de la réalité musicienne à l'artefact historique.

Le projet pourra bénéficier des données technologiques du stage professionnel de Master 2 réalisé en amont, « Chanter dans la chapelle des papes d'Avignon », en acoustique et Physique du son en collaboration entre le projet E.V.A.A (Experimental Virtual Archaeological-Acoustics Laboratoire LAM Institut d'Alembert Paris VI-CNRS) et IMAPI Ce stage aura pour objectif de réaliser des reconstitutions en son 3D de l'espace du Palais des papes, pour récréer une acoustique médiévale en temps-réel. Ces résultats pourront ouvrir un champ d'expérime​ntation interdisciplinaire​.

Evénements envisagés

- Une journée d'étude sera organisée à la toute fin du projet à la MMSH, afin de fédérer les compétences et les connaissances des différents laboratoires et de tester les réactions de la communauté scientifique face à ces orientations de recherche (décembre 2020).

Ouverte aux doctorants MMSH et ALLSH enfin de permettre des échanges et de soutenir la recherche émergente.

- Le projet IMAPI sera en dialogue avec le stage en acoustique de master 2, PRISM/ Institut D'Alembert sur la réalisation du modèle sonore 3D et de sa conception patrimoniale.

- L'ensemble Diabolus in Musica se produira dans le festival de musique Au temps des papes, au Palais des papes d'Avignon en novembre 2020. L'ensemble pourra ainsi tester les positionnements historiques de diffusion de la musique que les chantres utilisaient au XIVe siècle et qui étaient situés à la troisième travée de la grande chapelle clémentine. IMAPI sera également présent sur les lieux de la valorisation scientifique telle que La fête de la science, La nuit européenne des chercheurs qui permettront de pouvoir échanger sur la réception d'un tel projet avec le grand public.

Le projet aura pour vocation, à plus long terme, de devenir un dispositif possiblement reproductible dans la sphère méditerranéenne (concernant le répertoire polyphonique de tradition orale notamment), mais aussi sur d'autres sites régionaux, nationaux ou européens comme l'abbaye du Thoronet, la cathédrale Notre-Dame de Paris, la cathédrale de Benevento en Italie.

IMAPI repose sur une interdisciplinarité Arts-Sciences mettant en œuvre des liens croisés entre les pratiques artistiques, l'interprétation musicale patrimoniale et l'acoustique.