Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Télédétection et analyse spatiale pour l’archéologie des paysages méditerranéens (2015-2016)

Séminaires inter-laboratoires | 2015-2016

Télédétection et analyse spatiale pour l'archéologie des paysages méditerranéens

Organisateurs : S. Burri (LA3M CNRS-AMU) et C. Rousse (CCJ AMU-CNRS)


Laboratoires partenaires : LA3M, CCJ, DRASSM, CEREGE


Les paysages méditerranéens se caractérisent par une occupation humaine dense et de longue durée, dont l'étude, pour les sociétés du passé, se limite généralement aux quelques « fenêtres » ouvertes par les fouilles archéologiques. Le changement d'échelle apporté par le développement de méthodes de télédétection en milieu terrestre et immergé ouvre des perspectives nouvelles pour étudier l'occupation et la mise en valeur ancienne des territoires et en évaluer le potentiel archéologique. Des méthodes géophysiques au laser aéroporté (LiDAR), en passant par les techniques de détection acoustique (multibeam et side-scan sonar) et sismique (sub-bottom profiler), auxquelles l'archéologie sous-marine commence à faire appel, l'éventail des méthodes de télédétection s'est considérablement enrichi, de même que les collections de données (topographiques, environnementales, archéologiques) mises à disposition des chercheurs. Mais leur exploitation nécessite à la fois une maîtrise des outils d'analyse spatiale (base de données, topographie, SIG) et une compréhension des objets et limites propres à chaque technique.

Ce séminaire inter-laboratoires est ainsi destiné à un public d'étudiants et de chercheurs désirant découvrir et se former à l'usage des méthodes de télédétection et d'analyse spatiale appliquée à l'étude archéologique des paysages méditerranéens dans leur diversité (du littoral aux massifs montagneux) et sur la longue durée. Le séminaire se compose de communications scientifiques et d'un volet de formation, via la présentation des outils et techniques, des méthodes d'analyse, et d'une première mise en pratique. Ce volet vise à répondre à une forte demande de formation appliquée des étudiants (base de données, SIG, analyse spatiale) actuellement absente de l'offre de formation institutionnelle alors que ce type de compétence est particulièrement valorisé dans l'archéologie professionnelle. Il vient ainsi en complément des enseignements et des séminaires d'archéologie des laboratoires de la MMSH.


 

Programme


26 novembre 2015 (10h-12h : salle B269)

J. Vidal (ArteHis / Université de Bourgogne), Présentation du programme Litto 3D (IGN / SHOM) et ses applications pour la prospection archéologique littorale. Etude de cas appliquée au golfe de Fos.


25 janvier 2016 (9h-12h : salle P.-A. Février / 14-17h : salle informatique de l'ED 355)

F. Carrer (Newcastle University), Predictive Modelling in Archaeology: theorical and methodological insights


9 mars 2016 (14h-17h : salle G. Duby)

M. Lennon (Actimar), V. Laforêt (IxSurvey), D. Vincentelli (IxSurvey), K. Baika (AMU-CCJ), M.-B. Carre (CNRS, CCJ), M. El-Amouri (Ipso Facto), S. Fontaine (Drassm, CCJ), Perspectives d'application des méthodes de détection hyperspectrales à l'archéologie en eaux peu profondes. Cas d'étude : Structures immergées du Golfe de Fos (France), d'Istrie (Croatie) et de Kylène (Grèce)


11 mars 2016 (9h-12h : salle P.-A. Février)

P. Forlin (Durham University), Armedea project.Archaeology of Medieval Earthquakes in Europe (1000-1550 AD): from remote sensing to archaeological excavations