Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Jeu de l'oie. Histoire et métamorphoses (dans le cadre du festival Jeu de l'oie)

Article publié par S. Laurens (MMSH USR 3125 AMU/CNRS)  - Sources : E. Chapron, A. Arrif (MMSH USR 3125 AMU/CNRS)


 

Jeu de l'oie. Histoire et métamorphoses
 Jeu de l'oie : histoire et métamorphoses


 

Désuets, curieux, drôles ou émouvants, les jeux de l’oie semblent nous renvoyer au temps de l’enfance, la nôtre et celle des hommes et femmes du passé, mais c’est bien dans le monde des adultes qu’ils nous font pénétrer. D’abord parce que ces jeux sont le témoignage, fort et original, de la manière dont les sociétés d’hier et d’aujourd’hui ont produit des images et leur ont prêté une efficacité à divertir, à éduquer et à convaincre. Ensuite parce que beaucoup des jeux que l’on va voir ne sont pas destinés aux enfants, ou pas à eux seul, soit qu’ils jouent sur la connivence que crée la référence à un jeu d’enfance assez universellement partagé, soit qu’ils proposent un message à double niveau. (...)

Le jeu de l’oie est un objet qu’il faut interroger à la croisée des disciplines : histoire et anthropologie, littérature et arts graphiques, sciences de l’éducation. C’est le pari de cette exposition, qui propose cinq parcours pour en découvrir les différentes facettes. Le premier pose les grands jalons de ses 450 ans d’histoire, jusqu’à ses avatars les plus contemporains. Le second le présente comme une construction métaphorique où affleure la longue durée des représentations sociales occidentales, puisant à un réservoir de motifs séculaires. Le troisième parcours présente les fonctions dont le jeu de l’oie a été investi. Dans le quatrième itinéraire, le jeu est abordé comme un artéfact de papier, témoin des révolutions techniques de la production des images. Enfin, le dernier parcours insiste sur les mutations contemporaines du jeu de l’oie, aujourd’hui utilisé par les enseignants dans une approche ludique des premiers apprentissages, mais aussi par les associations militantes ou les psychologues. Autrefois voué au pur hasard, le jeu de l’oie enseigne aujourd’hui à prendre sa vie en main.

Emmanuelle Chapron


 

L’exposition "Jeu de l’oie : histoire et métamorphoses " est le fruit d’un partenariat entre la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix Marseille Université-CNRS) et le Mucem.

actu-web_HD_v2.jpg

C’est l'un des événements mis en place dans le cadre du Festival Jeu de l'oie (Les sciences de la société et des arts dans la cité),

organisé par Aix-Marseille Université du 9 mai au 22 juin 2019.



Cette exposition virtuelle est placée sous la direction d’Emmanuelle Chapron (professeur d’histoire moderne, directrice-adjointe de la MMSH et membre du laboratoire TELEMMe)
et réalisée par Abdelmajid Arrif (responsable du service Ressources et édition numérique de la MMSH). 


Visualiser / télécharger le flyer

Crédit photo carrousel

Mucem, « Nouveau jeu de l’oie illustré par Benjamin Rabier, série Les jeux de la phosphatine Falières, Paris, Devambez (grav. impr.), 1906.»

Crédit photo ci-dessus

 Tous droits réservés et toute reproduction interdite sans l’autorisation de Vertbaudet