Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

Autour du rituel, exposition itinérante de l'IMAf

flyerA5_imaf_vsrouge_diff.jpg


Autour du rituel

Exposition itinérante

Auteurs :

Sandra Fancello, Fabio Viti et Joao de Athayde - Institut des mondes africains (IMAf, AMU/CNRS/Paris 1)

Exposition réalisée  par l’IMAf et le service communication de la MMSH.
Avec le soutien de  : MMSH   USR 3125 AMU/CNRS - Dans le cadre des 20 ans
Création graphique : Monique Nicolas (DEPIL AMU) - Impression : 2BPrint

Première présentation de l'exposition : jeudi 5 avril 2018 à 14h - Grand hall de la MMSH



télécharger le flyer

flyerA5_exposition_rituel_Imaf_DIFF.pdf

L’exposition « Autour du rituel »  réunit et illustre le travail de trois chercheurs de l’Institut des mondes africains/équipe d’Aix-en-Provence. La photographie est un support d’informations et un instrument de recherche privilégié au service de leurs recherches. Elle se révèle aussi un outil précieux dans la démarche de diffusion de la connaissance et de médiation en direction du plus grand nombre.

 Les travaux de Sandra Fancello, Directrice de recherche au CNRS, portent sur les pratiques de guérison comme ressources traditionnelles et culturelles très populaires, jusqu’à inspirer parfois le chamanisme contemporain : guérison par les arbres, les plantes et contre-sorcellerie.  
La délivrance (« centrée sur la lutte contre les démons ») rencontre un vif succès en Afrique et ce depuis le début des années 1990.

en Côte d’ivoire , Fabio Viti, Professeur des Universités à AMU, a étudié  l’ « interrogation du cadavre », rituel observé à la mort du famièn (chef), en deux temps : établissement des causes du décès puis désignation du successeur du défunt. Vient un peu plus tard, dans le cercle plus restreint de la famille, la répartition de l’héritage.  
« Les jugements de la kpata [civière] ont la force de l’ordalie et n’admettent aucune réplique ».

Joao de Athayde, Doctorant en anthropologie, porte un regard transatlantique, entre Bénin, Brésil, Portugal et Togo. De part et d’autre de cet « Atlantique noir et créole »  qui voit circuler individus et idées,  il a pu observer  et comparer des formes singulières ou croisées d’expressions du  travail, du sacré et des traditions populaires.

Contact communication/culture scientifique :

sylvie.laurens@univ-amu.fr

En savoir plus : 

www.mmsh.univ-aix.fr​