Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

En 2017-2018, la MMSH fête ses 20 ans

20 ans Adobe Garamond Pro Bold_OK copie.jpg En 2017-2018, la MMSH fête ses 20 ans  !



Pour célébrer cet anniversaire, cette année universitaire sera ponctuée d'événements festifs et scientifiques, de septembre à juin.

L'occasion de revenir sur 20 ans d'activité scientifique et de vie collective, au sein de cette maison des sciences de l'homme fondée par Robert Ilbert, également fondateur du réseau national des MSH. 


L'année festive s'ouvrira le lundi 11 septembre 2017 avec une journée de lancement officielle

Pré-programme de la journée de lancement du lundi 11 septembre

9h30 - Allocutions d'ouverture par Mmes Brigitte Marin et Sophie Bouffier, directrices de la MMSH

A partir de 10h - Marathon pédestre * (réservé au usagers de la MMSH)

16h30 - Table ronde animée par plusieurs des fondateurs de la MMSH (entrée libre)

Avec la participation notamment de : Robert Ilbert, Gérard Chastagnaret, Christian Bromberger, Pierre Verges, ...

18h - Buffet musical (réservé au usagers de la MMSH)

20ans_lancement_11sept_DIFF.pdf

20ans_lancement_11sept_DIFF.jpg

______________________________________________

* Le marathon :

Marathon pédestre de la MMSH le lundi 11 septembre 2017 à partir de 10h

Organisé par ll'IDEMEC (AMU / CNRS) - Contact : Carole Lecloierec

La manifestation se déroule dans le cadre de l’année : « Marseille, Capitale Européenne du sport » et du lancement de l’année anniversaire "Les 20 ans de la MMSH ». L'organisation de cette épreuve amicale à pour but de sensibiliser tous les personnels (ingénieurs, techniciens, enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants, chercheurs invités, post-doctorants, contractuels du service public) travaillant au sein de la MMSH de l’importance de la qualité de vie au travail, la nécessité d’une communication entre les différents personnels et à la mise en œuvre de l’organisation du travail au sein d’un service, d’un laboratoire (constitution d’équipe, définition d’une stratégie, d’un programme, communiquer autrement). Autour de cette épreuve, des partenaires institutionnels (CROUS, CAES, SUAPS, médecine du travail) et privés (les sociétés qui proposent une activité sportive autour de la MMSH) viendront présenter et communiquer sur les pratiques du sport proposées dans les lieux proches du travail, sur les bonnes postures au bureau, à la maison, devant un ordinateur... Outre ces stands de présentation des activités, seront proposés : des conférences sur le sport, des expositions photos, un quiz ...

Présentation

Réglement

Informations et inscriptions  : Carole Lecloierec

06 29 19 15 36

20ans_Lancement_marathon_DIFF.pdf

20ans_Lancement_marathon_DIFF.jpg

_______________________________________________________________

Les autres rendez-vous "20 ans" de septembre :

Exposition (4-29 septembre)

"Levés avant le jour. Les brigades internationales, de l'Espagne à la Résistance. "

FLYER-BRIGADES _INTERNATIONALES_DEF-DIFFUSION.pdf

Inauguration et visite commentée le vendredi 15 septembre à partir de 16h

Ouverture exceptionnelle au public le samedi 16 septembre (Journées européennes du patrimoine)

Projection-débat le mecredi 27 septembre à partir de 16h

Organisées par l'ARAC (Serge Lejeune) et TELEMMe (Isabelle Renaudet), avec le concours de la MMSH.

Projection-débat / 1 (mercredi 20 septembre à 17h)

Autour du film « Nomades et Pharaons »

Organisée par l'IREMAM

Auteur et réalisateur : LE HOUEROU Fabienne (Institut d'études africaines, IMAf, UMR 8171,  Aix-en-Provence)

Producteur  délégué : La vie est belle ; Producteur : Ctyzen TV, CNRS Images ; Participation : Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations UniesCentre d'études et de documentations économiques et juridiquesMaison méditerranéenne des sciences de l'homme d'Aix-en-ProvenceCNCTV 5KTO

Quatre migrants originaires de l'Afrique de l'est (Hussein djiboutien, Aragwéni érythréo-éthiopienne, Ghidey érythréen et Amaha éthiopien), racontent leurs périples pour aller au Soudan ou en Egypte, étapes forcées de leurs parcours migratoires vers les grands pays d'émigration tels que les Etats-Unis, l'Australie ou le Canada qu'ils rêvent d'atteindre.
En transit au Caire et à Khartoum, avant d'atteindre l'occident, ces personnes illustrent les phénomènes complexes d'une mondialisation par le bas et des nouveaux itinéraires sud-sud. Chacun d'eux vit ces étapes comme des lieux de refuge ou de reconquête de soi. L'auteur explore les mécanismes de don et de contre don de la Sadaka (aumône volontaire), par une mise en scène des tables de Rahmane dans les rues du Caire pendant le mois de Ramadan. Elle tente également d'interpréter le concept de résilience articulé à celui d'une charité sociale en oeuvre.
Dans sa durée, le film évoque les progressions de ces nomades, au départ sans statut, qui parviennent à trouver leur place. En découvrant leur propre force ils deviennent des "héros moraux" et ainsi, de manière métaphorique, des pharaons.