Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Connexion

LAMES | Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES) - UMR 7305 (AMU - CNRS)

LAMESLaboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES) - UMR 7305 (AMU - CNRS)

Directeur : Pierre FOURNIER


Disciplines : Sciences sociales

 

Domaines de compétence : 

Questions environnementales et dynamiques sociales territorialisées. Urbanités, industries, énergies, risques, groupes sociaux

Cette composante de l'unité privilégie l'entrée spatiale ou « l'approche écologique » (au sens de l'école de Chicago) dans l'étude des phénomènes sociaux. Elle a mené (et continue de mener) des recherches sur l'évolution des cadres spatiaux de la vie sociale, qui se focalisent aujourd'hui sur l'étude des facettes selon lesquelles les problématiques environnementales contemporaines impriment leurs effets dans le tissu des rapports sociaux (localisés ou pas) et interviennent comme médiation critique nouvelle dans les rapports que les sociétés et leurs membres – et « à toute échelle » – entretiennent entre eux et avec leur espace. À travers l'analyse fine des configurations d'acteurs publics et privés, les chercheurs de l'axe s'attachent ainsi à caractériser les positionnements de ces acteurs en regard de l'émergence et de la consolidation de mots d'ordre environnementaux qui viennent s'imposer à eux sur un mode injonctif (comme la durabilité écologique, la transition énergétique…). 

Recompositions migratoires en Méditerranée : mobilités, genre, frontières

La réflexion s'inscrit dans la continuité de recherches au LAMES conduites depuis la fin des années 1990 sur les transformations socio-économiques dans l'espace euro-méditerranéen, région d'intérêt géostratégique majeur dont les enjeux politiques et sociétaux sont considérables. Elle a vocation aujourd'hui à contribuer à l'effort d'observation et de compréhension des sociétés méditerranéennes ; l'espace euro-méditerranéen y est interrogé en tant que construction socio-historique et politique en dynamique. L'axe accueille toute réflexion décrivant l'espace méditerranéen comme un champ de circulation de pratiques, matérielles et immatérielles, d'acteurs et de savoirs (profanes et savants) qui concourent à le façonner.

Éducation et cultures, à l'ère numérique

Cet axe s'inscrit dans la tradition des recherches conduites au Lames dès sa création et constitue aujourd'hui, par les thématiques analysées et les domaines d'études abordés, un espace de recherche et d'innovation privilégié́ dans l'environnement territorial, social, culturel et scientifique d'Aix-Marseille Université́. Les recherches s'inscrivent plus particulièrement en sociologie de l'éducation, sociologie de la connaissance et des savoirs et sociologie des arts et de la culture. Ce qui nous intéresse renvoie à la production et la circulation des savoirs et savoir-faire, des connaissances et à la question des mobilités. Ce qui est transversal et partagé dans nos approches touche à des processus (on pensera ici à la démocratisation qui concerne tout autant l'éducation que la culture), à des entrées communes (les nouvelles technologies dans les formes contemporaines de création et de réception, les formes d'apprentissages, les politiques publiques et leurs effets), à des perspectives croisées (le corps est abordé́ dans des recherches sur les rapports homme-femme, mais aussi au travers de la littérature, de l'art contemporain ; la réception des œuvres est abordée dans l'Ecole, les arts visuels, la musique, la littérature, etc.), à des mises en perspective de nos objets (à l'ère du numérique et dans un contexte de mondialisation des échanges).

Déviance et action publique

Cet axe rassemble des recherches en sociologie de la déviance et en sociologie politique de l'action publique. Ces notions sont entendues dans un sens large. La déviance est l'envers des normes, qui ne cessent d'évoluer dans les sociétés contemporaines. La recherche s'intéresse ici à la production des normes, aux mécanismes de transgression ainsi qu'à la réaction sociale. L'action publique englobe tous les formes de mobilisation collective - non strictement institutionnelles - qui s'appuient sur les déviances à des fins diverses. Les travaux menés actuellement portent notamment sur l'histoire et la sociologie du champ pénal et criminologique, les politiques publiques de sécurité et de prévention, la mesure des délinquances et du sentiment d'insécurité, la place de la prévention spécialisée, la médiation, la vidéosurveillance, les trafics (drogues, cigarettes…), les délits contre l'environnement, les règlements de compte, la criminalité organisée, la délinquance juvénile, les violences sexuelles, racistes…

 

LAMESSite web : http://www.lames.cnrs.fr/