Jeu de l'oie
Histoire
et métamorphoses

De nos jours, les pratiques ludiques ont considérablement évolué. Depuis quelques décennies, elles sont notamment marquées par l’essor des jeux vidéo et des jeux en ligne qui ne sont pas pour autant synonymes d’individualisation, si l’on songe aux jeux en réseaux réunissant de très grands groupes ou « Massively Multiplayer Online Role Playing Games » (MMORPG). Pourquoi, alors, s’intéresser encore à des jeux de société traditionnels tels que le jeu de l’oie ? Dans un contexte contemporain qui conjugue la crainte d’une homogénéisation des références culturelles, le risque de déliaison sociale lié aux transformations de la cellule familiale, et des crises économiques entraînant une volonté croissante de « durabilité », sans doute que la référence à un jeu aussi simple qu’ancien a de quoi rassurer en rappelant qu’une feuille de jeu et deux dés suffisent à s’extraire temporairement de la réalité.

De façon plus générale, dans une société qui donne toujours plus de place aux loisirs et au temps libre, le jeu est devenu incontournable. Il a gardé ses vertus pédagogiques, et on lui prête aussi des capacités notables en tant qu’outil de médiation sociale ou pour résoudre certains problèmes psychologiques. De leur côté, les gestionnaires l’ont adapté au monde de l’entreprise à travers des « serious games » qui renforcent la cohésion des équipes ou les amènent à prendre conscience de certaines questions éthiques. Bref, au XXIe siècle le jeu n’a pas pris une ride et il résiste particulièrement bien aux attaques que la postmodernité fait régulièrement subir à l’humain.

Ainsi le jeu devient-il ici prétexte à réinventer un collectif qui articule recherche universitaire et enjeux citoyens dans le cadre d’un « festival du jeu de l’oie » où les règles mêmes du jeu peuvent être mises au service d’un projet scientifique et culturel. Par la vertu de ses caractéristiques propres, le jeu de l’oie, parcours de vie métaphorique, labyrinthe semé d’embuches et d’aléas mais ouvrant l’ouïe et la parole, est pensé comme un moyen pour nous métamorphoser en joueurs. À nous de jouer !

L. F.

Explorer : parcours thématique

L’exposition Jeu de l’oie : histoire et métamorphoses est le fruit d’un partenariat entre la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-Marseille Université / CNRS) et le Mucem. C’est un des événements mis en place dans le cadre du Festival Jeu de l'oie (Les sciences de la société et des arts dans la cité) organisé par Aix-Marseille Université du 9 mai au 22 juin 2019. Elle est placée sous la direction d’Emmanuelle Chapron, professeur d’histoire moderne, et réalisée par Abdelmajid Arrif (MMSH).

Festival Jeau de l'oie
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (MMSH - USR 3125)

5 rue du château de l'horloge,
Aix-en-Provence, France

Contact

Email: cinumed@mmsh.univ-aix.fr

Liens

Festival du jeu de l'Oie (AMU)
https://festivaljeudeloie.fr/  
MMSH
http://www.mmsh.univ-aix.fr
CINUMED _ Cité numérique de la Méditerranée
https://cinumed.mmsh.univ-aix.fr
Mucem 
http://www.mucem.org